Florence Malgoire, musicienne

Issue d’une famille de musiciens, Florence Malgoire est violoniste et chef d'orchestre.

Tag: LULLY

Le 30 Janvier 2016 à GENÈVE

À L’OCCASION DE LA CÉLÉBRATION DES 40 ANS DE LA FONDATION DU CENTRE DE MUSIQUE ANCIENNE

Les Étudiants du département de musique ancienne de la Haute École de Musique de Genève

Orchestre baroque de la HEM – Genève

Œuvres de Cavalli, Lully
En journée, table ronde « Mémoires de la musique » avec les fondateurs du Centre de musique ancienne
Détails du programme sur www.hemge.ch
ENTRÉE LIBRE

La Belle Dame • Rediffusions sur Mezzo HD du spectacle avec Béatrice Massin

Violon solo et direction : Florence Malgoire

Samedi 07 février à 03h00
Samedi 07 février à 13h15
Lundi 09 février à 22h00
Mardi 10 février à 10h30
Vendredi 13 février à 18h25
Samedi 21 février à 01h30
Samedi 21 février à 14h30
Lundi 23 février à 22h00
Mardi 24 février à 10h30
Vendredi 27 février à 18h30
(voir le programme sur le site de Mezzo en cliquant ici)

La Belle Dame from compagnie Fêtes galantes on Vimeo.

Chorégraphie Béatrice Massin

« La Belle Dame » scelle les retrouvailles de Béatrice Massin avec le répertoire des danses baroques. Ce moment privilégié est l’occasion de nous éloigner de la « sacralisation historique » du répertoire. C’est avant tout le plaisir de la musique et de la danse qui est ici mis en avant. Allons chercher les touches d’humour, redonnons un caractère de gaîté à toutes ces danses plus belles les unes que les autres.

« La Belle Dame » est donc une œuvre inédite réunissant tout un pan de la musique et de la danse baroques. Ce patrimoine musical et chorégraphique français est présenté dans un spectacle total qui met en scène le mariage unique de la danse et la musique vivante. Les danses de « La Belle Dame » sont la visualisation même de la musique française du XVIIe siècle. Voir et repenser ces danses, c’est aussi voir et réinterroger la musique baroque d’aujourd’hui.

Hommage à Francine Lancelot, « La Belle Dame » évoque son œuvre. Danseuse, chorégraphe, pédagogue et chercheuse, Francine Lancelot a joué un rôle majeur dans la redécouverte en France de la « belle danse » du XVIIe siècle. Ce spectacle fait revivre sa personnalité pétillante, son rire, son plaisir à danser, sa bonne humeur qui illuminait son enseignement, son appétit de découverte. Avec elle, le savoir était toujours une matière en question, rien n’était certitude. Ce sont ses interrogations incessantes qui ont donné à Béatrice Massin le goût de la matière baroque et de ses questionnements.

En 2011, la reprise d' »Atys » et « La Belle Dame » sont donc deux splendides opportunités de rendre hommage à une belle dame de la danse, et de concilier une fois de plus musique et danse baroque, l’un n’existant pas sans l’autre.

Générique

chorégraphie Béatrice MASSIN
recréation de chorégraphies de Francine LANCELOT La Gavotte et ses doubles (extraite de la Sarabande pour Jean-Philippe) Les Caractères de la danse (extraits de Bal à la cour de Louis XIV) Raoul Auger FEUILLET & Guillaume Louis PÉCOUR choix de danses de bal et de théâtre publiées entre 1700 & 1712
musique Jean-Baptiste LULLY, Marin MARAIS, Jean-Ferry REBEL, Jean-Philippe RAMEAU
danseurs de la compagnie Fêtes galantes Bruno BENNE, Sarah BERREBY, Laura BREMBILLA, Laurent CRESPON, Adeline LERME
avec la participation de Sylvain BORUEL, avec l’aimable autorisation du Ballet de l’Opéra national du Rhin
musiciens : Violons : Florence MALGOIRE, Tami TROMAN – Flûte : Charles LIMOUSE – Viole de gambe : Guido BALESTRACCI – Clavecin : Blandine RANNOU – Percussions : Marie-Ange PETIT
lumières Évelyne RUBERT Conception sonore : Bernard DE ALMEIDA Costumes : Patrice CAUCHETIER Régie costumes : Marie-Claude GARCIN
remerciements à Didier MERLE, maître de ballet au Ballet du Rhin ; au Ballet et à l’Opéra national du Rhin et à tous ceux qui ont participé au collectage sonore autour de Francine LANCELOT

réalisation Centre national de la danse
durée
1h